Presse

30 Novembre 2018

Presage rencontre l’Urushi Byakudan-nuri, la technique de laquage qui a permis de représenter la lune s’éclipsant à l’aube.

Byakudan

Un phénomène dont nous nous sommes inspirés pour cette édition limitée.

La nouvelle collection de montres mécaniques Presage, resplendissantes d’une élégance incomparable, s’inspire une fois de plus de la fascination que le Japon a toujours nourrie pour la lune. Après l’incroyable succès de sa montre arborant un cadran en émail rayonnant d’un bleu profond et rappelant les nuances d’un ciel nocturne, Seiko a souhaité continuer sur cet élan et créer une nouvelle édition limitée évoquant cette fois-ci les couleurs du ciel et de la lune juste avant le lever du jour. Pour réaliser ce modèle unique, l’une des techniques de laquage les plus élaborées, le « Byakudan-nuri », qui utilise la traditionnelle laque Urushi, a été employée. Depuis des siècles, la technique Byakudan-nuri est employée pour décorer les objets en laque Urushi. Cette technique requiert un travail artisanal incroyablement complexe, elle est exclusivement réservée aux lieux et aux objets de grand prestige, tels que les temples, les sanctuaires et les armures de chefs de guerre Shogun.

Les processus Urushi, Byakudan-nuri et Maki-e

Laque Urushi

Trois techniques traditionnelles ont été combinées afin de recréer l’atmosphère et les effets qu’offre la lune et son ciel nocturne lorsque l’aube est proche. Tout d’abord, les cadrans sont fabriqués selon la traditionnelle technique Urushi. Ce premier processus consiste à appliquer à la main une couche de laque noire sur la base en métal du cadran. La couche de laque est ensuite séchée et polie. Cette étape est répétée plusieurs fois par l’artisan, jusqu’à ce que celui-ci juge que le cadran revêt l’exacte intensité de noir qu’il désire. Les sous-cadrans sont ensuite préalablement recouverts d’une couche de laque Urushi en guise d’agent liant, afin de permettre à la couche très fine de poudre métallique dont ils sont saupoudrés d’adhérer parfaitement à la surface. Tout le cadran est ensuite peint à plusieurs reprises avec une laque Urushi semi-transparente teintée de couleur rouge. Durant ce processus, chaque nouvelle couche appliquée sur le cadran est séchée et polie autant de fois que nécessaire. Le résultat : un cadran subtil, mais fascinant. Bien que les deux sous-cadrans arborent une couleur rouge intense, ils sont capables de miroiter et de rayonner lorsque la lumière ambiante devient plus brillante, tout comme certaines parties du ciel captent la lumière de l’aube avant les autres.

Isshu Tamura

Il est temps maintenant de laisser place sur le cadran à la lune, en équilibre entre la nuit et le jour. Et pour ce faire, l’indicateur de réserve de marche est caractérisé par une jauge en forme de croissant de lune réalisée en utilisant la technique Maki-e. Comme pour la technique Byakudan-nuri, le croissant est d’abord recouvert d’une couche de laque Urushi afin de permettre à la poudre dorée qui la recouvre de s’y accrocher fixement. Une fois que la poudre a été appliquée sur le cadran, l’artisan tapote délicatement la surface afin de permettre à la poudre de se disperser uniformément sur tout le croissant. Un instrument, propre à chaque artisan et spécialement conçu à cet effet, est ensuite employé pour parfaire cet élément si raffiné. Ainsi, la jauge de l’indicateur de réserve de marche arbore l’aspect d’un croissant de lune, en plus de présenter une texture granuleuse chatoyante, créant un fabuleux contraste sur le cadran, comme si la lune dominait le ciel. Ce dernier processus clôt ainsi la phase de fabrication du cadran. La réalisation de chaque élément est le résultat d’un long et difficile travail de plusieurs semaines. En effet, la technique Byakudan-nuri nécessite beaucoup plus de temps que ne le requière un simple cadran Urushi.

Chacun des trois processus complexes Urushi, Byakudan-nuri et Maki-e sont complétés à la main par les artisans de l’atelier Urushi dirigé par l’artiste laqueur Isshu Tamura, situé dans la région d’Hokuriku à Honshu, la principale île du Japon. Isshu Tamura s’est occupé personnellement de la fabrication des cadrans Urushi de la collection Presage. Mais cette fois-ci, pour réaliser le cadran Byakudan-nuri, Tamura et son équipe se sont réellement surpassés, outrepassant les limites de l’esthétisme. En effet, sa réalisation a requis la combinaison de différentes techniques artisanales et la maîtrise de compétences spécifiques, mais aussi beaucoup de temps et une incroyable patience. Mais aujourd’hui, leur vertu a porté ses fruits, permettant à la collection Presage de s’insérer parmi les montres d’élite.

La qualité du boîtier, du mouvement et de tous les autres composants reflète celle du cadran. Le verre saphir est bombé, Le fond de boîte transparent, nous permet d’admirer l’élégante finition du mouvement 6R. La montre est également étanche jusqu’à 10 bar.

L’édition limitée Urushi Byakudan-nuri de la collection Presage sera disponible à partir de début décembre dans certains points de vente Seiko du monde entier. Seuls 2000 modèles ont été fabriqués, chacun marqué par son propre numéro de série et livré dans son propre coffret.

L’édition Limitée Urushi Byakudan-nuri de la collection Presage SPB085

Calibre 6R21

  • Fréquence : 28 800 alternances par heure (8 alternances par seconde)
  • Réserve de marche : 45 heures
  • Nombre de rubis : 29

 

Caractéristiques

  • Boîtier en acier inoxydable
  • Cadran Urushi Byakudan-nuri et finitions en Maki-e
  • Verre saphir bombé traité antireflets
  • Fond de boîte transparent vissé
  • Diamètre : 40,5 mm, épaisseur : 12,8 mm
  • Étanchéité : 10 bars
  • Résistance magnétique : 4 800 A/m
  • Bracelet en cuir de crocodile avec boucle déployante et bouton-poussoir

Prix maximum conseillé en France : 2 499 €

Édition limitée à 2 000 exemplaires

Télécharger le communiqué (.PDF)