Icaré 2

Icaré 2
Envolez-vous avec ICARÉ 2

Envolez-vous avec ICARÉ 2

Icaré 2 est l’un des planeurs les plus perfectionnés au monde. Non seulement il vole sans utiliser d’énergie fossile, mais l’énergie solaire qu’il génère lui permet de décoller par ses propres moyens, sans remorquage ni autre assistance. Icaré 2 représente un pas de plus vers l’objectif du vol sans source d’énergie externe.
Dans le cadre de son programme Énergie propre, SEIKO est fière de soutenir Icaré 2, son pilote Klaus Ohlmann et ses développeurs, une équipe dirigée par le professeur Rudolf Voit-Nitschmann de l’université de Stuttgart.
Son design poids plume intègre les matériaux les plus légers, la surface de panneaux solaires la plus grande possible, la meilleure aérodynamique et une efficacité optimale pour permettre à l’appareil de décoller, de s’envoler et de revenir sur Terre en utilisant uniquement l’énergie solaire.

Icaré 2 est l’aboutissement le plus récent d'un projet qui remonte à 1996, année où l’université de Stuttgart reçoit le prix Berblinger pour la mise au point du premier aéronef capable de décoller et de rester en vol avec ses panneaux solaires pour seule source d’énergie. En 2003, il vole sans interruption pendant 350 km. En septembre de cette année, Klaus Ohlmann établit deux nouveaux records lors de la même tentative, en décollant et se maintenant en vol pendant plus de 370 km dans les Hautes-Alpes, dans le Sud de la France.

ICARÉ 2

Klaus Ohlmann envisage de s’appuyer sur cette base solide pour un vol bien plus long qui devrait traverser l’Europe du Sud et lors duquel il espère battre ses propres records de 2010, voire en établir quelques autres. Il vise notamment la durée de vol et le défi intimidant de l’altitude.Si quelqu’un peut le faire, c’est bien Klaus Ohlmann. Il détient à l’heure actuelle davantage de records que tout autre pilote de planeur. En fait, avec une carrière marquée par plus de 30 records reconnus par la Fédération aéronautique internationale (FAI), il n’y a pas vraiment de raison de penser que l’année 2011 ne verra pas d’autres records, surtout dans un aéronef aussi sophistiqué qu’Icaré 2.