Seiko et le sport

Seiko et le sport
À la pointe du chronométrage

À la pointe du chronométrage

En 1962, SEIKO est désigné pour être le chronométreur officiel des futurs Jeux Olympiques. Les Jeux Olympiques sont un triomphe. Pas la moindre erreur de chrono n'est à déplorer.

Le succès de SEIKO est absolu, imposant une notoriété planétaire jamais démentie depuis. SEIKO reste aujourd'hui à la pointe du chronométrage sportif et a mis son savoir-faire et ses technologies au service des Championnats du Monde d'athlétisme en 2007, 2009 et 2011.

Athlétisme

Athlétisme

En 1960, SEIKO se lance dans un nouveau défi : obtenir le chronométrage officiel des Jeux Olympiques organisés à Tokyo en 1964. Le pari est osé. À l'époque, le chronométrage, exclusivement manuel, manque de fiabilité. Il faut imaginer un procédé doté d'un niveau de précision jamais atteint.
Les ingénieurs de SEIKO y parviennent en moins de deux ans. Ils inventent le premier système de chronométrage à quartz.

Icaré 2

Icaré 2

Icaré 2 est l’un des planeurs les plus perfectionnés au monde. Non seulement il vole sans utiliser d’énergie fossile, mais l’énergie solaire qu’il génère lui permet de décoller par ses propres moyens, sans remorquage ni autre assistance.

Lire la suite

Seiko & l'IAAF

Seiko & l'IAAF

En 1985, l’IAAF a invité Seiko en tant que chronométreur officiel de tous ses principaux championnats internationaux d’athlétisme.

Lire la suite

PADI

PADI

Seiko et PADI partagent la même envie passionnée de contribuer à la sécurité et au plaisir des plongeurs, ainsi qu’à la protection de l’environnement marin. Un partenariat allait donc de soi.

Lire la suite