Seiko et le sport

Seiko et le sport
À la pointe du chronométrage

À la pointe du chronométrage

En 1962, SEIKO est désigné pour être le chronométreur officiel des futurs Jeux Olympiques. Les Jeux Olympiques sont un triomphe. Pas la moindre erreur de chrono n'est à déplorer.

Le succès de SEIKO est absolu, imposant une notoriété planétaire jamais démentie depuis. SEIKO reste aujourd'hui à la pointe du chronométrage sportif et a mis son savoir-faire et ses technologies au service des Championnats du Monde d'athlétisme en 2007, 2009 et 2011.

Athlétisme

Athlétisme

En 1960, SEIKO se lance dans un nouveau défi : obtenir le chronométrage officiel des Jeux Olympiques organisés à Tokyo en 1964. Le pari est osé. À l'époque, le chronométrage, exclusivement manuel, manque de fiabilité. Il faut imaginer un procédé doté d'un niveau de précision jamais atteint.
Les ingénieurs de SEIKO y parviennent en moins de deux ans. Ils inventent le premier système de chronométrage à quartz.

Seiko & l'IAAF

Seiko & l'IAAF

En 1985, l’IAAF a invité Seiko en tant que chronométreur officiel de tous ses principaux championnats internationaux d’athlétisme.

Lire la suite

PADI

PADI

Seiko et PADI partagent la même envie passionnée de contribuer à la sécurité et au plaisir des plongeurs, ainsi qu’à la protection de l’environnement marin. Un partenariat allait donc de soi.

Lire la suite