Technologie

Technologie Technologie

Automatique

Le Laurel

Depuis la fabrication de sa première montre mécanique en 1895, SEIKO n'a cessé de perfectionner son savoir-faire en matière d'horlogerie mécanique. Aujourd'hui, la marque fabrique chacune des pièces de ses montres, alliage, ressort, balancier et mouvement, cadran, aiguilles et boîtier.

Le "Magic Lever", créé par SEIKO en 1959, fait partie des éléments clés de l'histoire de l'horlogerie mécanique automatique. Ce dispositif ingénieux permet d'exploiter doublement l'énergie créée par la masse oscillante, puisqu'il travaille en sens horaire et antihoraire, ce qui amplifie considérablement la puissance d'armage du ressort moteur et sa vitesse de rotation.

Mouvement automatique blanc

En espérant réaliser la montre parfaite, SEIKO s'était inscrite à tous les concours japonais du mouvement le plus précis. A la fin des années 1950, la marque SEIKO remporte tous les prix du pays et cherche de nouveaux défis à l'étranger. SEIKO s'engage alors aux concours du meilleur chronomètre à Neuchâtel et Genève, où l'on réserve le meilleur accueil à la marque. SEIKO s'efforce encore de se surpasser dans la réalisation de ses meilleurs chronomètres. En 1968, SEIKO a gagné le concours à Neuchâtel et obtenu un nombre de points jamais égalé à Genève.

Trimatic

« TRIMATIC » est le nom donné aux 3 inventions brevetées SEIKO (Spron, Diashock et Magic Lever), qui sont présentes dans nos mouvements automatiques, garantissant  le plus haut niveau de qualité e t de durabilité de nos montres Seiko.

Spron

Spron

Présent dans toutes nos montres mécaniques, l’alliage du Spron est utilisé pour la réalisation du ressort moteur et du ressort spiral, c’est une exclusivité Seiko. Le Spron se caractérise par son élasticité, sa solidité et sa résistance à la corrosion et à la chaleur. Au départ, le développement des différents alliages du Spron a été réalisé conjointement avec le laboratoire des matériaux métalliques de l’université de Tohoku. Aujourd’hui, les caractéristiques extrêmement performantes du Spron ont séduit de nombreux autres domaines puisque le Spron est également utilisé dans l’électronique ou le matériel médical.

Diashock

Diashock

Diashock est un système antichoc. Lorsqu’une montre subit un choc ou qu’elle tombe sur un sol dur, l’élément le plus susceptible d’être endommagé est le pivot de l’axe de balancier. Comparé aux autres composants du mouvement, l’axe de balancier est minuscule, d’un diamètre d’à peine 0,07 à 0,08 mm, soit l’épaisseur d’un cheveu. Il est très important de le protéger des chocs, Seiko a donc conçu le Diashock, un système qui protège le balancier des chocs et des vibrations. Le rubis qui maintient l’axe de balancier est retenu par un ressort et lorsque l’axe de balancier subit un choc important, même répétitif, l’élasticité de ce ressort absorbe le choc et protège parfaitement le balancier complet.

Magic Lever

Magic Lever

Cette invention Seiko date de 1959. Le Magic Lever améliore considérablement l’efficacité de l’armage d’une montre et diminue de ce fait le temps nécessaire pour l’armer totalement. Grâce à cet ingénieux levier en « V », toute l’énergie générée par le mouvement de la masse oscillante, aussi bien dans le sens horaire qu’antihoraire, peut être entièrement transférée au ressort moteur : efficace, simple et durable, ce système contribue de manière importante à la longévité de la montre. Le système Magic Lever a depuis été adopté par les plus grands horlogers dans le monde entier.